L'Estonie passe à l'euro

Le vendredi 31 décembre 2010 à minuit, 1,3 million d'Estoniens ont dit adieu à leur couronne, introduite en 1992 pour remplacer le rouble soviétique. Le pays balte est devenu le 17e membre de la zone euro et le 3e ancien pays communiste à adopter l'euro, après la Slovénie en 2007 et la Slovaquie en 2009.

"Avec l'entrée de l'Estonie dans la zone euro, plus de 330 millions d'Européens utilisent désormais les billets et pièces en euros. Ceci reflète bien l'attrait et la stabilité de l'euro pour les États membres de l'Union européenne", a déclaré le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, dans un communiqué diffusé vendredi à Bruxelles.

Si le gouvernement espère que l'intégration à l'eurozone renforcera l'économie du pays en attirant les investisseurs, de nombreux Estoniens craignent des hausses des prix, s'inquiètent des difficultés que connaît l'euro. La plupart des sondages indiquent que 50% des Estoniens sont favorables à ce changement, contre 40% qui y seraient opposés.

Pour passer à l’euro, l’Estonie devait respecter les critères de Maastricht appelés aussi les critères de convergence : faible inflation, déficit budgétaire limité. Et pour cela  le gouvernement a lancé des mesures d'austérité.

Parmi les vingt-sept Etats membres de l'Union européenne, dix-sept ont donc adopté l'euro : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovénie, Chypre, Malte, la Slovaquie et l'Estonie.