L'OMC condamne une partie des subventions versées à Airbus

 

La longue bataille entre les avionneurs Boeing et Airbus a tourné, mercredi 30 juin 2010, à l'avantage des Américains. Ces derniers avaient déposé plainte, en 2004, auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre l'Union européenne, accusée d'avoir versé des subventions à Airbus.

L'OMC a jugé illégales certaines de ces aides. Dans un rapport d'un millier de pages rendu public, le gendarme du commerce mondial estime que certaines aides européennes "constituent des subventions à l'exportation", interdites par l'OMC et appelle Bruxelles à y mettre un terme "sans attendre". A première vue, ce premier round semble se solder par une victoire aux points pour Boeing.

Mais Airbus assure avoir eu gain de cause sur la question clé des prêts accordés pour le lancement de nouveaux avions. Selon l’industriel, ce système d’avances remboursables est «légal» et pourra être mis en œuvre pour son futur long-courrier A350.

L’affaire est loin d’être terminée. L’OMC doit rendre son rapport préliminaire sur les aides américaines à Boeing. La Commission européenne a indiqué qu’elle déciderait alors si elle s’orientera ou non vers une négociation à l’amiable avec les Etats-Unis. Si le conflit persiste, les deux parties devraient faire appel, ce qui repousse le verdict définitif à 2012 au plus tôt.